Langue 

Témoignage de Évêque Denis Croteau

Date: 10. avril 2007 , Originally published 15. novembre 2001
Category: Témoignages , Medjugorje en Eglise

Dans nos "Nouvelles" du 15 juillet 2001, Mgr Denis Croteau, évêque au Canada, nous racontait son premier pèlerinage à Medjugorje en avril 2001. A cette époque, il nous avait annoncé qu’il accompagnerait à Medjugorje un groupe de pèlerins de son diocèse à l'automne 2001. Ce voyage a bien eu lieu, en novembre, et voici ses commentaires :

"Lorsque je suis venu à Medjugorje la première fois, j'étais venu incognito : pour ainsi dire j'étais comme un "fantassin". Ainsi que je l'avais expliqué, j’étais venu pour me faire une idée et voir ce dont il s’agissait. Cette fois-ci, je suis venu comme membre du clergé, évêque, prêtre ordonné, et mon impression a été complètement différente. Comme prêtre et évêque, cette expérience a été vraiment enrichissante pour mon ministère. C'est quelque chose de très émouvant. Le plus marquant pour moi a été de confesser les pèlerins. Pour un prêtre, le confessionnal est certainement le meilleur endroit pour découvrir et vraiment comprendre ce qu’est Medjugorje. Je ne peux pas imaginer qu'un prêtre vienne ici et entende les confessions pendant une heure sans être convaincu - absolument convaincu - que le Ciel est à l’oeuvre à Medjugorje. Nous pouvons toucher du doigt l’oeuvre de Marie et l’oeuvre de Dieu en écoutant les pèlerins, en constatant combien ils sont transformés. Certains arrivent ici, ce sont simplement des gens bons ; mais lorsqu'ils repartent ils sont de bien meilleurs chrétiens. D’autres arrivent ici, ils sont pécheurs et ils le savent (mais pas toujours !) ; quand ils repartent, ils savent qu’ils étaient pécheurs et aussi qu'ils sont sauvés, que leurs péchés sont pardonnés. Le prêtre vit cette expérience directement. Et si quelqu’un venait me dire que c’est Satan qui oeuvre à Medjugorje, je répondrais : "Eh bien ! En voilà un pauvre diable ! Je ne pense pas que sa place soit en enfer, je pense qu'il devrait recevoir une promotion et être envoyé au Ciel ! Car il a fait ici du bon travail pour le Ciel, aucun doute là-dessus !"

"C'est ce qui m’a le plus frappé cette fois-ci : l’intensité de l’expérience vécue par le prêtre. De plus, j’ai eu la chance - providentielle, à mon avis - d'être appelé à célébrer la messe en anglais le dimanche 4 novembre. La réponse des fidèles m’a fortement impressionné. J’ai été très heureux de transmettre le message, m’efforçant de combler la Gospa, en prêchant son message, en expliquant combien elle est généreuse et bonne ! Et les lectures de ce jour convenaient parfaitement au message que je voulais transmettre. Je voulais montrer que la religion n’est pas forcément fade et ennuyeuse : qu’elle peut être passionnante et enthousiaste, et aussi très vivante et stimulante ; et que c’est vraiment un plaisir d’appartenir à l’Église et d’avoir la Vierge Marie comme Mère. Ainsi ces deux choses (confession et messe), en tant que ministre du Christ, à la fois prêtre et évêque, ont été les points culminants de mon séjour ici pendant ces huit jours.

"Maintenant, parlons des pèlerins ! Je suis venu avec un groupe de 28 personnes, du Nord du Canada. Certains étaient des Indiens, d'autres étaient des membres de l'équipe diocésaine - ils m’avaient demandé, l’an dernier, de faire une retraite ensemble, et après mon expérience d’avril je leur avais dit qu’il n’y avait pas de meilleur endroit pour une retraite que Medjugorje. J’avais donc préparé des prières et animations pour accompagner le pèlerinage ici. Nous avons complété par une méditation le matin, une méditation le soir, la méditation sur les Mystères du Rosaire, et le Chemin de Croix que nous avons fait par nous-mêmes. Pour le reste du programme, nous nous sommes joints aux autres pèlerins de Medjugorje. Ce fut très intense. Nous avons aussi visité des orphelinats et entendu plusieurs témoignages. Nous partons tout à l'heure à 2 heures du matin, et je n’ai pas entendu un seul commentaire négatif sur Medjugorje. Les gens sont tout simplement transformés et heureux ! Ils disent qu’ils vont rentrer chez eux et qu'ils feront de la publicité pour Medjugorje ! Il est probable que nous reviendrons encore de nombreuses fois avec d'autres groupes.

"D’après moi, ce qui a frappé mon groupe de pèlerins est la piété et la dévotion des habitants de Medjugorje, la foi, et les témoignages que nous avons reçus. Nous avons vu des gens qui prient, qui croient et vivent leur expérience chrétienne de foi et d’amour. Ils ont le feu. C’est magnifique. Je n’aurais rien pu espérer de plus. J’ai essayé dans mon diocèse toutes sortes de choses pour transformer les gens - parce que nous vivons dans une société dysfonctionnelle - et j’ai dépensé des milliers et des milliers de dollars en sessions et ateliers divers. Et je peux vous dire qu'avec tout cet argent je n’ai pas même accompli dix pour cents de ce qui a été réalisé avec ce seul pèlerinage ! Alors vous avez là devant vous quelqu’un qui promouvra Medjugorje - certes pas officiellement, mais qui promouvra quand même !

"A cause des transformations que nous avons vécues ici, j'espère que chacun de nous, pèlerins, rapportera la grâce de Medjugorje chez lui. Chaque personne repart avec sa propre expérience et chacun la partagera avec ses proches. Ils diront : "Ce que j'ai vécu, tu peux le vivre toi aussi !" Pratiquement, la première conséquence sera qu’un grand nombre d’autres personnes voudront se rendre à Medjugorje. Le second point est que ces pèlerins, une fois rentrés chez eux, vivront intensément leur dévotion à Marie (je l'espère) et que l'on pourra voir leur changement de vie. Voir c’est croire ! Il ne s'agit pas seulement de parler mais de vivre. Les pèlerins de mon groupe disent que leur unique crainte est de ne pas continuer à vivre selon ce qu'ils ont expérimenté ici. Ils ont beaucoup prié Marie et Jésus à cette intention spéciale, pour que Marie et Jésus les aident à prolonger cette expérience de Medjugorje dans leurs vies, chaque jour, et à vivre pleinement leur vie chrétienne, autant que la Vierge l'a demandé dans ses messages. Voilà ce qui fera la grande différence.

"A chaque fois que je rencontrerai d'autres évêques, je leur raconterai mon expérience et je leur dirai la beauté de ce lieu. Je souhaite témoigner de ce que j'ai vécu, de ce que j'ai vu (tant de gens de mon groupe de pèlerins ont été transformés !). Je souhaite vraiment rallumer leur flamme ! Ils devraient venir en foule ici ! Je vous garde dans mes prières, ainsi que tous les fidèles de Medjugorje à travers le monde."

 

Source: Children of Medjugorje ( www.childrenofmedjugorje.com ^ )

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws