Langue 

La Révélation « Privée » et Medjugorje

Date: 20. juillet 2005 , Originally published 10. novembre 2001
Author: Dr. fra Ljudevit Rupcic, OFM
Category: Medjugorje en Eglise , Théologie , Prêtre des Medjugorje

Les Miracles

Au début, les apparitions de Medjugorje ont été accompagnées de nombreux phénomènes étranges dans le ciel et sur la terre, en particulier de guérisons miraculeuses. Avec environ mille pèlerins, j’ai personnellement assisté à une danse du soleil inhabituelle. Cette manifestation a été tellement étrange et évidente que tout le monde, sans exception, l’a qualifiée de miracle. Personne n’est resté indifférent, j’en ai acquis la certitude en interrogeant les témoins oculaires. La joie, les larmes et les témoignages des personnes présentes le confirmaient. Leurs paroles indiquaient qu’ils considéraient cette manifestation comme une confirmation de l’authenticité des apparitions et un encouragement à y répondre en les accueillant. Et c’est précisément l’objectif véritable des miracles : aider les gens à croire et à vivre selon la foi, car les miracles sont au service de la foi et du salut des hommes.

En ce qui concerne les phénomènes lumineux à Medjugorje, un professeur de Vienne (Autriche), expert dans ce domaine, m’a avoué les avoir étudiés sur place pendant une semaine. À la fin, il m’a dit : « La science n’a pas de réponse à ces phénomènes ». Bien que le jugement sur les miracles ne relève d’aucune science naturelle ni de la science en général, mais de la théologie et de la foi, l’évaluation de la science est très importante : là où la science s’arrête, la foi continue.

Il est très significatif de noter que les fidèles ont pris de nombreux événements pour miraculeux. Qu’ils en aient fait l’expérience dans leur propre personne ou à travers les autres, ils ont compris leurs sens et se sont sentis tenus d’accepter les messages de Medjugorje comme une obligation. Il est difficile de dire avec précision la quantité de ces événements miraculeux liés aux apparitions de Medjugorje. Il est néanmoins connu que plusieurs centaines ont été déclarés en présence de témoins. Quelques-uns ont été examinés à fond et analysés scientifiquement et théologiquement, et il n’y a pas de raisons sérieuses de douter de leur caractère surnaturel. Il suffira d’en mentionner quelques-uns.

Diana Basile, née le 5 octobre 1940 à Platizza, Cosenza en Italie, souffrait de 1972 au 23 mai 1984 d’une sclérose en plaque (sclerosos multiplex), maladie réputée incurable. Malgré l’aide compétente des professeurs et des médecins de la clinique de Milan, sa maladie progressait. Suivant son désir, elle vint à Medjugorje et assista à l’apparition de Notre-Dame dans une pièce adjacente à l’église - et fut instantanément guérie. La guérison fut instantanée et totale, au point que, le lendemain, elle parcourait pieds nus les douze kilomètres qui séparaient l’hôtel à Ljubuški (où elle avait passé la nuit) de la Colline des apparitions, afin de remercier Notre-Dame. Depuis ce jour, elle est en bonne santé. À son retour à Milan, les médecins - stupéfaits de sa guérison - ont immédiatement formé une commission médicale qui s’est chargée d’examiner à nouveau et en détail son état antérieur et actuel. Vingt-cinq professeurs, médecins en chefs et autres médecins ont réuni 143 documents pour finalement écrire un livre uniquement consacré à sa maladie et à sa guérison, livre dans lequel ils affirment que Diana Basile souffraient vraiment de sclérose en plaque, qu’elle avait été soignée sans succès pendant de longues années, et qu’elle était à présent complètement guérie, sans qu’aucune thérapie ni aucun traitement médicamenteux en soit la cause. Ils ont ainsi signifié que la cause de cette guérison résidait dans un autre domaine que celui de la science.

Un autre miracle significatif est arrivé à Rita Klaus, née le 25 janvier 1940 à Pittsburgh (USA), enseignante et mère de trois enfants, qui souffrait de sclérose en plaque depuis 26 ans. Les médecins et la médecine ne pouvaient pas l’aider. À la lecture le livre de Laurentin et Rupčić, « La Vierge Marie apparaît-elle à Medjugorje ? », elle décida d’accueillir les messages de la Gospa. Le 23 mai 1984, pendant qu’elle priait le rosaire, elle se sentit envahie par une chaleur inhabituelle. Après cela, elle s’est sentie en bonne santé. Depuis ce jour, elle est en parfaite santé et peut s’acquitter de toutes ses tâches domestiques et professionnelles. Une solide documentation médicale sur sa maladie et sur l’inefficacité des traitements appliqués a été réunie, de même qu’une attestation du médecin qui certifie son extraordinaire et inexplicable guérison, à la fois totale et durable.

D’autres guérisons soudaines et radicales liées à Medjugorje ont eu lieu. Certaines ont fait l’objet d’examens plus ou moins qualifiés, d’autres n’ont pas encore été traitées. Il n’est pas exclu que certaines soient aussi importantes que les guérisons déjà étudiées. Ce qui est important dans les miracles, c’est qu’ils viennent de Dieu et soient au service de la foi, et non qu’ils soient « grands ». Ils seront reconnus plus vite par les gens de bonne volonté, ouverts à la vérité, que par les scientifiques strictement spécialisés et les critiques polyvalents souvent enfermés dans les limites où un miracle « ne doit pas » et ne « peut pas » se produire.

 

Source: © Information Centre "Mir" Medjugorje ( www.medjugorje.hr ^ )

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws