Langue 

Commentaire du Message, 25. juin 2002

VIVEZ MES MESSAGES


 

Message, 25. juin 2002
«Chers enfants, Aujourd'hui, je prie pour vous et avec vous pour que l'Esprit Saint vous aide et augmente votre foi afin que vous acceptiez encore davantage les messages que je vous donne ici, en ce saint lieu. Petits enfants, comprenez que ceci est un temps de grâce pour chacun de vous, et avec moi, petits enfants, vous êtes en sécurité. Je désire vous emmener tous sur le chemin de la sainteté. Vivez mes messages et mettez dans votre vie chaque parole que je vous donne. Qu'elles soient précieuses pour vous, car elles viennent du ciel. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Dans ce message, Marie nous dit qu’elle prie pour nous et avec nous pour l’accueil de la force et de la puissance qui vient d’en haut, celle de l’Esprit Saint. Nous ne pouvons croire en Dieu que par l’Esprit Saint. Sans l’Esprit il n’y a pas de vie, ni d’amour, de confiance, d’unité, pas de vie commune. L’accueil de l’Esprit Saint est la question fondamentale de notre temps qui se reflète sur notre entourage, sur toute la terre et sur notre vie sur cette terre. Nous ne pouvons nous approcher de notre Mère, Reine de la Paix, qui vient vers nous en ce lieu, que dans la force et la puissance de l’Esprit Saint. Nous ne pouvons pas posséder l’Esprit Saint, mais nous pouvons nous ouvrir afin qu’Il nous possède. Dieu donne l’Esprit à ceux qui Le désirent et Le cherchent. C’est par l’Esprit que nous connaissons Dieu, que nous nous connaissons nous-même et que nous connaissons ce monde. Demander l’Esprit Saint n’est pas commode, car Il nous révèle la légèreté et la superficialité de notre foi : Il nous fait comprendre que l’Esprit dont parlent Jésus et Marie nous est étranger, et la paix dont ils parlent, si lointaine. Ne prions donc pas pour le don de l’Esprit si nous ne voulons changer en rien …

Là, où se trouve Marie, l’Esprit Saint est à l’œuvre. Nous le savons grâce aux paroles de l’ange Gabriel : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance d’en haut te couvrira de son ombre. » (Lc 1,35) Nous le savons également grâce à la parole de Jésus, qui recommanda à ses disciples de demeurer dans la ville et d’attendre la descente de l’Esprit qui a été promis. Ils ont reçu l’effusion de l’Esprit dans la salle de la dernière Cène, alors qu’ils étaient en prière avec Marie. Avec Marie, nous sommes en sécurité. C’est la promesse qu’Elle nous donne, car celui qui aime Jésus aimera Marie, et qui s’adresse à Marie sera emmené à Jésus.

Le temps de l’Eglise est le temps de l’Esprit Saint et de Marie, Mère de l’Eglise. C’est au pied de la croix qu’Elle est devenue la Mère de l’Eglise. Recevant Jean des mains de Jésus, elle reçoit chacun de nous. Sur la croix, Jésus ne dit : « Tout est accompli » qu’après avoir confié Jean à Marie et Marie à Jean, comme s’Il voulait dire que cette maternité de Marie était dans le plan de Dieu pour le salut du monde. C’est comme lorsque le maître de la maison part en voyage et rassemble ses enfants pour leur dire : « En mon absence, écoutez votre mère. Faites tout ce qu’elle vous dira ». L’essentiel de tous les messages de la Gospa peut être résumé dans Ses paroles prononcées à Cana en Galilée : « Faites tout ce qu’Il vous dira ! »

Marie, notre Mère, merci de ne pas nous abandonner. Je t’en prie : emmène-nous tous sur le chemin de la sainteté ; que tes mains nous indiquent la route et soient notre lumière dans cette vallée de larmes, afin que nous puissions vivre dans la joie avec Toi, jusqu’à notre but final, où Tu nous attends.

Prions ensemble aujourd’hui, 6 ans plus tard, la Prière d’action de grâces à Marie écrite par le père Slavko Barbaric pour le 15e anniversaire des apparitions :

Me voici assis sur ta colline, ô Marie, à l’endroit où les enfants apeurés t’ont vue pour la première fois…. Des années ont passé depuis que tu es venue avec ton fils Jésus sur notre sol pierreux. Des années ont passé depuis que tu as pleuré pour la première fois, debout au pied de la croix, nous appelant à la réconciliation. Aujourd’hui, je veux te remercier :

Merci, ô Marie, pour chacune de tes venues.

Merci pour chacun de tes messages, pour chaque parole, merci surtout de nous appeler tes chers enfants.

Merci, parce que je peux vraiment croire que nous te sommes chers et que tu nous aimes.

Merci de nous avoir dit de prier pour comprendre ton amour, et ainsi, pleurer et sauter de joie.

Merci de nous avoir dit que nous sommes importants pour toi, et que, sans nous, tu ne peux rien faire.

Aujourd’hui, sur le Podbrdo, mon âme te chante un chant d’action de grâce et bénit avec toi le Seigneur qui t’a envoyée chez nous.

Je sais que tu es l’humble servante du Seigneur. Permets-moi quand même de te louer et de te bénir.

Sois bénie, ô Marie, Reine de la Paix, mon âme t’acclame avec Elisabeth, avec toute la communauté paroissiale et avec tous les pèlerins : « D’où nous vient cette grâce que notre Mère vienne chez nous ? »

Je te bénis avec tous les voyants et avec leurs familles.

Je te bénis avec toute la communauté paroissiale, avec tous les pèlerins.

Je te bénis avec toutes les familles qui t’ont accueillie et qui vivent en paix.

Je te bénis avec tous les groupes de prière du monde, car tu nous apprends à prier.

Je te bénis avec tous ceux qui sont venus de près et de loin pour prier avec nous ici.

Je te bénis avec tous ceux qui se sont confessés et se sont réconciliés avec le Seigneur.

Je te bénis avec tous ceux qui ont trouvé la santé spirituelle, psychologique et physique par ton intercession.

Je te bénis avec tous ceux qui célèbrent ce quinzième anniversaire des apparitions ici et dans le monde.

Je te bénis pour tout ce que le Seigneur fera encore à travers toi.

Je te bénis avec tous ceux qui s’opposaient et qui sont encore ennemis de tes venues, car tu vas leur témoigner ton amour maternel plein de tendresse.

Avec toi je prie le Seigneur de pacifier tous les cœurs et d’accorder la paix à mon peuple.

Avec toi je prie le Seigneur pour tous les malades de l’âme et du corps.

Avec toi je prie le Seigneur pour tous ceux qui, dans cette guerre, pleurent, pour tous les exilés, tous les invalides.

Avec toi je prie le Seigneur pour tous ceux qui sont tombés à la guerre en défendant le pays, et pour toutes les victimes de la violence.

Avec toi je prie le Seigneur que ton Cœur Immaculé triomphe dans le monde, je prie le Seigneur d'accorder la paix au monde par ton intercession.

Que le Seigneur Dieu tout puissant soit béni maintenant et à jamais ! Amen.

(Cf : Slavko Barbaric : Suis-moi avec le cœur)

Medjugorje, le 26 juin 2002

P. Ljubo Kurtovic


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws