Langue 

Commentaire du Message, 25. mai 2004

CONSACRONS-NOUS AU CŒUR DE JÉSUS ET AU CŒUR DE MARIE


 

Message, 25. mai 2004
«Chers enfants, aujourd’hui encore je vous incite à vous consacrer à mon coeur et au coeur de mon fils Jésus. Seulement ainsi serez-vous chaque jour davantage à moi et vous vous inciterez toujours plus les uns les autres à la sainteté. Ainsi la joie règnera dans vos cœurs et vous serez porteurs de la paix et de l’amour. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Aujourd’hui aussi, la Gospa, notre Mère et Reine de la Paix, nous ouvre son cœur maternel. A travers ces paroles simples, elle nous guide vers la source de la vie et elle nous montre le chemin vers cette source.

Marie nous encourage à nous consacrer à son Cœur et au Cœur de Jésus. En tant que Mère, elle nous invite à entrer dans ces deux Cœurs unis afin de pouvoir sentir à quel point ils tiennent à nous et ce qu’ils sont prêts à faire pour nous. Dans un de ses messages, Marie nous a dit : « Chers enfants, je désire que le Cœur de Jésus, mon Cœur et votre cœur soient un cœur d’amour et de paix. Je désire que ce lieu soit non seulement un lieu de prière mais aussi un lieu de rencontre des cœurs. » Ce n’est que dans la rencontre avec le Cœur de Jésus et le Cœur de Marie que nos cœurs à nous peuvent être guéris et libérés.

Marie, notre Mère, sait bien quelle est la maladie la plus grande et la plus grave du monde contemporain. Ce n’est pas le cancer ou le sida, mais le sentiment de ne pas être désiré, d’être inutile, non-aimé, sans quelqu’un qui se soucie de toi. Les maladies physiques peuvent être soignées par des médicaments, mais le seul médicament contre la solitude, le désespoir et l’abattement est l’amour de Dieu. Il y en a beaucoup qui ont faim de pain, mais il y a plus encore de ceux qui sont affamés d’amour et finalement de Dieu Lui-même. L’homme est pauvre aujourd’hui, non parce qu’il n’a pas d’argent, mais parce qu’il n’a pas de Dieu. L’homme est pauvre parce qu’il n’a pas d’amour, or Dieu est amour. Cette faim de Dieu peut être ressentie à chaque pas. L’homme cherche à se rassasier de nourriture et de boisson, de choses, de possessions, de plaisirs, et il tombe de plus en plus dans l’assujettissement et l’esclavage dont Jésus seul peut nous délivrer. Jésus ne nous appelle pas seulement libres, Lui seul nous rend libre.

Nous ne pouvons donner aux autres que ce que nous possédons. Nous devons d’abord ressentir l’amour de Dieu, et seulement après nous pouvons donner cet amour aux autres. A travers toutes ces années, Dieu nous invite par Marie à la sainteté, c’est à dire à la santé, à la liberté et à la paix. Quand l’homme a ressenti tout cela, et quand il en a fait l’expérience, il ne peut en jouir égoïstement, mais il est poussé vers les autres, afin que tous puissent ressentir et expérimenter ce que Dieu veut donner à chacun dans son infini amour. Quand nous parvenons à aimer Dieu profondément, nous pouvons aimer tout ce qu’il a créé. Ce n’est qu’alors que nous devenons des missionnaires dans nos milieux, dans nos familles, là où Dieu nous a mis à vivre.

Ce n’est qu’à travers un abandon total à Dieu que nous pouvons ressentir la sécurité. Cet abandon peut se présenter sous la forme d’une mort, de la mort à soi-même, à l’instar de Marie qui est morte à elle-même et à sa volonté propre, Marie qui s’est vidée afin que Dieu puisse vivre en elle et à travers elle. Jésus nous enseigne cet abandon quand il prie : « Père, que ta volonté soit faite, non la mienne ! » (Lc 22,42) Renonçons à nos propres désirs afin que Dieu puisse faire selon sa volonté et selon son bon vouloir, parce que la volonté de Dieu est notre paix.

Permettons à Marie, notre Mère, de nous conduire et de nous guider sur les chemins de la joie, afin que nous puissions porter Dieu, sa paix et sa joie dans nos milieux

P. Ljubo Kurtovic

Medjugorje, le 26. 5. 2004


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws