Langue 

Commentaire du Message, 25. novembre 2005


 
«Chers enfants, aujourd’hui encore je vous appelle: priez, priez, priez tant que la prière ne devient pas vie pour vous. Petits enfants, en ce temps, d’une manière particulière, je prie devant Dieu pour qu’il vous fasse le don de la foi. C’est seulement dans la foi que vous découvrirez la joie du don de la vie que Dieu vous a donnée. Votre cœur sera joyeux en pensant à l’éternité. Je suis avec vous et je vous aime d’un amour tendre. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Au cœurs des 24 ans et 5 mois d’apparitions dans la paroisse Medjugorje, l’amour de la Gospa est resté le même, tout autant que ses messages maternels, messages avec lesquels elle veut nous attirer - comme avec les cordes d’amour - vers le cœur de Jésus, afin que nous puissions vivre et non vivoter. Aujourd’hui aussi, elle dit : priez, priez, priez. Aujourd’hui aussi, elle appelle à ce qui est le plus difficile pour l’homme contemporain, et c’est la prière. Il n’y a pas d’autre chemin pour parvenir à Dieu, il n’y a pas de chemin plus confortable, plus facile que le chemin de la prière. Elle n’adresse pas seulement l’appel à la prière, mais elle prie devant Dieu pour nous, elle prie pour que Dieu nous accorde le don de la foi. Dans la foi, Marie a prononcé les paroles de son abandon à Dieu : « Qu’il me soit fait selon ta parole » et « Voici la servante du Seigneur ». Ces paroles brèves contiennent toute la vie de Marie. Dans ces paroles, elle a tout dit, et elle s’est totalement donnée à Dieu.

La foi est un don gracieux de Dieu, don que nous pouvons et devons demander à Dieu. Dieu nous donne ce que nous demandons. Marie prie avec tous ceux qui prient. En tant que Mère, elle prie pour nous tous, elle demande à Dieu le précieux don de la foi. Elle sait bien que, sans la foi, nous vivons dans les ténèbres et dans l’ignorance. Sans la foi, la vie est impossible. Quand nous vivons sans foi et confiance, nous sommes sous l’emprise de la peur, et nous nous sentons menacé et insécurisé. La peur tue la vie bien plus que le travail. La raison pour laquelle les soucis tuent davantage de personnes que le travail se cache dans le fait que les gens se font des soucis plus qu’ils ne travaillent. Contre la peur, seule la foi a de succès. La foi, c’est s’appuyer sur Dieu qui nous reste invisible, Dieu que nous avons néanmoins expérimenté comme notre appui fondamental. La foi est un appui quenous ne voyons pas. La foi est le terrain sûr sur lequel tu peux te tenir, la foi est la lumière que tu allumes dans les ténèbres de ton âme. La foi, c’est ouvrir la porte à la confiance, c’est ouvrir les fenêtres à l’amour, c’est accueillir le sourire, la joie, la lumière et la santé.

La foi, c’est comme le saut de l’avion en parachute. Si tu sautes de l’avion, tu ne vois que la terre, et toi-même en train de te précipiter inévitablement vers la terre, sur laquelle tu vas te pulvériser. C’est un saut dans le vide, dans la destruction, dans la mort. Mais, après cette expérience effrayante, une autre expérience incroyable vient : si tu tires la poignée du parachute, au-dessus de toi s’ouvre une corde qui te tient attaché à un tissu. Tu as quitté la sécurité de l’avion, tu t’es précipité vers la mort qui t’attend en bas, sur la terre ferme, et ce qui t’a arrêté, c’est la solidité d’un morceau de tissu - le parachute. Ce petit morceau de soie t’a préservé de la mort, il t’a donné la force de quitter la sécurité de l’avion. C’est la foi. Quand tu commences à te confier à quelqu’un, tu as l’impression de sauter dans le vide. La peur s’empare de toi, et tu as l’impression d’aller vers le néant. Mais il suffit d’allumer en soi la certitude que tout tira bien, et la peur est coupée.

Nous ne mettons pas notre foi en un tissu, ni en une corde, mais en une Mère qui a traversé les mêmes chemins que nous traversons, qui a vécu les mêmes angoisses, appréhensions et souffrances que nous vivons. C’est pourquoi elle est notre certitude, et elle nous promet de ne jamais nous tromper, elle qui ne pourrait jamais nous tromper.

Dans la foi et la confiance en Dieu s’ouvrent pour nous les espaces de lumière, de vérité, de sécurité que Dieu nous montre. Dans la foi et la confiance nous nous rendons compte que tout dans la vie nous a été donné, et que rien ne nous appartient : ni la vie, ni les personnes, ni cette terre. Nous sommes crées pour l’éternité. Marie désire que dès maintenant, dès aujourd’hui, nous commencions à vivre cette éternité. Elle désire que nous nous décidions pour l’éternité dès maintenant, pour qu’il ne soit pas trop tard demain.

P. Ljubo Kurtovic
Medjugorje 26.11.2005


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws