Langue 

Commentaire du Message, 25. novembre 2006

C’est quand vous priez que vous êtes proches de Dieu


 
«Chers enfants, aujourd’hui encore, je vous invite: priez, priez, priez. Petits enfants, quand vous priez, vous êtes proches de Dieu et Il vous donne le désir de l’éternité. C’est le temps où vous pouvez parler davantage de Dieu et faire plus pour Dieu. C’est pourquoi, ne résistez pas mais permettez-Lui, petits enfants, de vous guider, de vous changer et d’entrer dans votre vie. N’oubliez-pas que vous êtes des voyageurs sur le chemin vers l’éternité. C’est pourquoi, petits enfants, permettez à Dieu de vous guider comme un berger son troupeau. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Dans ce message, comme dans ses nombreux messages précédents, la Bienheureuse Vierge Marie nous invite à prier. Elle nous répète trois fois de suite: «priez, priez, priez» pour nous instruire et pour souligner l’importance de la prière dans notre vie spirituelle. Car, la prière n’est ni un exercice dévot ou une loi que quelqu’un aurait prescrite, ni un retour aux coutumes oubliées, ni un entraînement spirituel. La prière, c’est la vie même. La prière est pour notre âme ce que l’air, la nourriture et les autres conditions nécessaires à son fonctionnement normal sont pour notre organisme. Nous savons très bien que la santé de notre corps s’altère facilement quand nous n’y prêtons pas suffisamment d’attention et quand nous manquons de discipline dans notre alimentation. Il en est de même en ce qui concerne notre âme. Si nous la privons de la prière, elle sera en proie aux «virus» et aux «bactéries» spirituelles. Et l’homme succombera facilement aux différents péchés. Il sera en proie au mal, à la haine, à la malveillance, aux mauvaises habitudes, aux gros mots, aux propos injurieux, à l’égoïsme, à la paresse et aux autres maux.

Marie, qui est notre Mère, souhaite nous dire que la prière est le seul chemin qui mène vers Dieu et le seul moyen d’être proche de Lui. «Petits enfants, quand vous priez, vous êtes proches de Dieu», nous dit Marie. Dans la prière, nous entendons l’écho de l’éternité dans notre âme. Comme nous l’enseigne le Catéchisme de l’Eglise Catholique: «Germe d’éternité qu’il porte en lui-même, irréductible à la seule matière, son âme ne peut avoir son origine qu’en Dieu seul» (CEC 33).

C’est seulement dans la prière, à laquelle la Gospa nous invite infatigablement, que nous pouvons éprouver et vivre ce désir de l’éternité qui est au plus profond de notre cœur. C’est seulement dans la prière que nous pouvons nous assurer de la vérité de ces mots de saint Paul: «Quant à nous, nous sommes citoyens des cieux, d'où nous attendons que vienne notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ» (Ph 3,20).

L’éternité ne commence pas après la mort, car nous sommes plongés dans l’éternité. L’éternité a déjà commencé, mais c’est à nous de nous décider pour elle et de lutter pour elle chaque jour. Etre obéissant à l’Esprit Saint, c’est trouver l’éternité dans le temps. Avant la prière, notre expérience de la réalité est essentiellement l’expérience du caractère limité de cette réalité, voire l’expérience du caractère passager et du cœurs inéluctable des choses. Après la prière, nous nous rendons compte que tout devient différent, nouveau, éternel. Emplis nous-mêmes d’éternité, nous découvrons la dimension de l’éternité en toutes choses. Comme l’a écrit saint Jean de la Croix: «Tout peut changer, Seigneur, pourvu qu’il nous soit permis d’avoir notre demeure en Vous». Quand nous trouvons à travers la prière notre demeure en Dieu, nous cessons de vivre dans les changements. Les changements se produisent aux confins de notre vie sans que nous y soyons mêlés. Nous demeurons dans un espace plus profond, en Dieu, qui est l’immuabilité même.

Si nous nous sommes décidés pour Dieu et si nous nous sommes mis du côté de Dieu, contre le péché, le mal, l’obscurité et la haine, nous sommes déjà dans l’éternité. C’est ici que nous devons lutter et créer le Royaume de Dieu, que nous devons nous laisser guider par le Seigneur, que nous devons Lui permettre de nous transformer et d’entrer dans notre vie, comme nous le dit Marie notre Mère.

C’est d’un cœur sincère et humble que nous prions Marie, Mère de Jésus et notre Mère, qui est devenue grande en s’abandonnant entièrement à la volonté de Dieu. Qu’elle nous enseigne comment croire et comment se donner entièrement à Dieu et à nos prochains et atteindre ainsi en nous-mêmes l’éternité pour laquelle nous sommes créés.

Fr. Ljubo Kurtović
Medjugorje, le 26 novembre 2006


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws