Langue 

Commentaire du Message, 25. septembre 2007

La prière est le chemin pour accéder à l’amour parfait


 
«Chers enfants, aujourd’hui encore, je vous invite tous à ce que vos coeurs soient enflammés d’un amour le plus ardent possible envers le Crucifié, et n’oubliez pas que c’est par amour pour vous qu’Il a donné sa vie afin que vous soyez sauvés. Petits enfants, méditez et priez afin que vos coeurs s’ouvrent à l’amour de Dieu. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Dans le message que nous venons d'entendre, Notre-Dame nous incite par ses paroles maternelles à un amour toujours grandissant vers le Crucifié. Un amour qui doit émaner de notre cœur, car le cœur est le centre de l’être humain. On pourrait même dire que le cœur est l’homme même. Notre-Dame nous a incités à maintes reprises à nous réveiller, à commencer à aimer, car seul l’amour est fructueux. Seuls les actes d’amour, seules les prières par amour peuvent atteindre le cœur de Dieu. Dieu a fait tout pour nous, il nous a envoyé son Fils pour que celui qui croit en lui ait la vie éternelle (cf. 1 Jn 5,11-13). Dieu tient tant à ce que tout homme soit sauvé. Si Dieu y tient tant, qu’attendons-nous pour nous ouvrir à Lui complètement, pourquoi Lui résistons-nous?

Dans la deuxième partie du message, Notre-Dame nous invite à la méditation de la parole de Dieu, pour que la parole de Dieu pénètre au plus profond de notre âme et embrase de plus en plus notre cœur de l’amour pour Dieu. A mesure que nous nous imprégnons de la parole de Dieu, la nostalgie de Dieu grandit, la nostalgie qui sait que Dieu seul nous procure la vraie joie. Notre-Dame le sait car elle a gardé les paroles divines dans son cœur, les a méditées et vécues (cf. Lc 2, 19.51).

La Bienheureuse Vierge Marie est le modèle de l’Eglise, parce qu’elle est la Vierge priante (Virgo orans), qui nous encourage par son exemple à une bonne attitude de prière envers Dieu. Si Notre-Dame nous invite souvent à la prière, c’est parce que nous sommes tièdes, ou bien parce que nous ne savons pas prier comme il faut. Certains prient uniquement quand ils traversent une période difficile ou quand ils sont courbés sous le poids de leur croix, frappés par la souffrance et l’adversité. La prière ne peut pas se limiter à ces moments-là. Car nous sommes invités aussi à prier quand tout va bien, quand nous sommes satisfaits – et à prier avant tout la prière de gratitude pour que Dieu nous bénisse davantage et nous multiplie ses dons. La prière n’est pas quelque chose de secondaire, la prière est une question de vie ou de mort. De même que le naufragé a besoin de l’air, le fidèle a besoin de la prière pour recevoir, à travers elle, la grâce divine et pour élever son cœur vers Dieu. Lorsque nous méditons sur Marie, mère de la Parole incarnée et Maîtresse de la vie spirituelle, nous lui exprimons notre gratitude de nous élever et de nous enseigner le chemin de l’Amour.

Fr. Danko Perutina
Međugorje, le 26 septembre 2007

Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws