Langue 

Commentaire du Message, 25. décembre 1999


 
«Chers enfants, ceci est un temps de grâce. Petits enfants, aujourd'hui d'une manière spéciale, avec le petit Jésus que je porte dans mes bras, je vous donne la possibilité de vous décider pour la paix. Par votre oui à la paix et par votre décision pour Dieu, s'ouvre pour vous une nouvelle possibilité pour la paix. C'est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera pour vous un temps de paix et de prospérité. C'est pourquoi, mettez le petit Jésus nouveau-né à la première place dans votre vie et Il vous conduira sur le chemin du salut. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Je salue tous ceux qui essaient de suivre les messages de Marie. Nous avons déjà 18 ans et 6 mois de présence de Marie derrière nous ; et quand nous appelons Medjugorje l'école de Marie, où, ne l'oublions pas, la paix est le premier sujet, nous avons raison. Aussi, je vous souhaite encore à tous un joyeux Noël et une excellente année jubilaire. Cette année du Jubilé est pour nous tous une nouvelle impulsion à renouveler notre décision de suivre Marie, la nouvelle Ève et notre enseignante à tous. J'aimerais vous rappeler rapidement le message par lequel Marie a désiré nous préparer tous à Noël, et donc le message sur lequel nous avons tous essayé de réfléchir durant l'Avent. Marie nous a à nouveau appelés à la prière et elle a aussi dit une phrase que nous autres, particulièrement dans notre école de prière, ne devrions pas simplement oublier : priez jusqu'à ce que la prière devienne une joie pour vous. Cela signifie que nous devrions prier et que nous devrions particulièrement prier quand nous ne ressentons pas de joie à le faire et quand nous n'aimons pas prier. Nous le comprendrons mieux si nous pensons au proverbe italien : " l'appétit vient en mangeant. " Si nous appliquons cela à la prière, cela signifie simplement qu'à travers notre prière, nous allons développer un appétit et aussi trouver une joie à prier davantage. Quand nous nous demandons si la prière peut devenir une joie pour nous, alors la réponse est positive, c'est oui. La prière est une rencontre avec Dieu et Dieu est un Dieu qui nous aime ; et quand nous sommes avec quelqu'un qui nous aime, nous avons toujours la paix, l'amour et la joie. Pourquoi si peu de gens font l'expérience de la joie dans la prière ? La réponse à cela est aussi très simple. On doit simplement prendre un peu de temps pour la prière pour qu'elle devienne une véritable rencontre. Beaucoup font aussi l'erreur d'attendre de ressentir de la joie pour être capables de prier, et ce n'est certes pas une bonne façon de procéder. On droit prier de telle manière que l'on soit capable de ressentir de la joie en faisant ainsi. C'est pourquoi autant de gens ici à Medjugorje ont une telle chance. Marie prie pour nous, afin que nous fassions l'expérience de l'amour de Dieu dans la prière et qu'ainsi le problème de la prière soit résolu. Beaucoup de pèlerins devraient être reconnaissants pour l'esprit de prière, simplement parce que c'est une grâce. Marie nous a aussi rappelé dans ce message que la croix est le signe sur le chemin de l'amour et de l'unité et que cela concerne se rapporte aux deux dimensions verticale et horizontale - notre relation avec Dieu et notre relation avec le monde et avec les gens qui nous entourent - et que ces deux dimensions doivent s'équilibrer l'une avec l'autre. Et la conversion, à la lumière de ce message, signifie que nous devrions chercher à trouver l'équilibre entre ces deux dimensions, les valeurs spirituelles et, disons, les valeurs de ce monde. J'espère que nous avons tous beaucoup prié pour que, comme Marie nous l'a dit, Jésus naisse dans nos cœurs comme Créateur de paix. N'oublions pas cette intention, surtout pas durant cette année à venir. Jésus désire naître dans nos cœurs et quand Il naîtra comme Créateur de paix, alors nous deviendrons tous des porteurs de paix dans ce monde sans paix.

Les voyants mènent leurs vies normales et, en ce moment, Marija est ici avec sa famille et elle a aussi l'intention de rester ici pour Nouvel An. Vicka est aussi à la maison. Ivan a aussi passé un peu de temps ici à Medjugorje durant l'Avent, puis il est retourné aux États-Unis pour être avec sa famille. Ivanka et Mirjana mènent aussi normalement leurs vies de famille. Jakov est aussi ici avec sa famille et, comme vous le savez tous, depuis le 12 décembre 1998, il n'a plus d'apparitions quotidiennes, mais, comme elle l'a fait avec les autres voyants, Marie lui a promis de venir chez lui une fois par année et, avec lui, Marie a choisi le jour de Noël. Ainsi, Jakov a eu l'apparition le jour de Noël et en voici le message :

"Chers enfants, aujourd'hui pour l'anniversaire de mon Fils, alors que mon cœur est remplie d'une joie et d'un amour incommensurables, je vous invite à une ouverture totale et à un abandon complet à Dieu. Jetez toute ténèbre hors de votre cœur et permettez à la lumière de Dieu, à l'amour de Dieu d'entrer dans votre cœur et d'y demeurer pour toujours. Soyez porteurs de la lumière et de l'amour de Dieu pour tous, afin qu'en vous et à travers vous, tous puissent ressentir et expérimenter la vraie lumière et l'amour que Dieu seul peut vous donner. Je vous bénis de ma bénédiction maternelle."

Marie est venue à trois heures de l'après-midi et l'apparition a duré 10 minutes. La famille de Jakov et quelques amis s'étaient réunis et ils se sont préparés à l'apparition avec lui. Jakov nous dit que Marie était très joyeuse, qu'elle est venue avec Jésus bébé, qu'elle lui a parlé des secrets, mais qu'il ne peut rien dire à ce sujet, et qu'elle nous a tous bénis. Quant au contenu de ce message, il est très important pour nous tous de vivre de cette manière, et j'ajouterais de vivre ainsi particulièrement durant cette année du Jubilé. Il est vrai que le monde et toutes les autres personnes attendent le véritable amour et la véritable lumière de nous autres, les croyants. Qu'est-ce que cela signifie de permettre à la lumière de Dieu d'entrer dans nos cœurs ? Cela signifie que nous prouvons tout d'abord toutes les choses que nous pensons et que nous faisons avec l'amour et la lumière de Dieu, et qu'ensuite nous changeons pour le mieux tout ce qui n'est pas bon et que nous fondons toutes nos relations avec les autres et avec le monde sur la lumière et l'amour de Dieu. C'est notre première mission, parce que ceux qui sont avec Dieu ne peuvent tout simplement pas rester dans les ténèbres, ils ne peuvent pas rester dans la haine, ils ne peuvent pas rester dans le péché, et c'est le pourquoi de ces mots très décisifs " jetez toute ténèbre hors de votre cœur et permettez à la lumière de Dieu d'entrer dans votre cœur ". Prenons ce message vraiment au sérieux et essayons de vivre de cette manière jour après jour. Nous pouvons aussi être assurés que nous réussirons, parce que Marie dit qu'elle nous bénit de sa bénédiction maternelle. Cette bénédiction maternelle signifie que nous sommes vraiment dans les bras de Marie, comme Jésus était dans ses bras. Quand elle est avec nous, elle prie pour nous, elle nous protège et nous porte comme une mère, et alors nous surmonterons certainement les ténèbres et le péché et nous vivrons dans la lumière et l'amour de Dieu.

Durant l'Avent, nous avons toujours eu des pèlerins, mais les groupes sont devenus plus petits, et maintenant, après Noël et spécialement pour Nouvel An, nous attendons beaucoup de gens, qui veulent entrer avec nous dans la nouvelle année en priant. La veille de Noël, nous avons commencé la prière à 10 heures du soir et nous avons célébré la sainte messe à minuit exactement. Nous ferons aussi quelque chose de similaire pour Nouvel An en commençant autour de 9h15 le soir pour que la consécration ait lieu à exactement minuit. En faisant ainsi nous montrerons symboliquement que nous voulons commencer la nouvelle année ou ce nouveau temps avec Dieu. Et je recommande à tous les groupes de prière de faire la même chose que nous ici.

Ceci est un temps de grâce.

N'oublions pas ce que cela signifie réellement. Du point de vue de Dieu, chaque instant, depuis le tout début jusqu'à la fin des temps est un temps de grâce, parce que Dieu nous a toujours aimé totalement et inconditionnellement, et parce qu'il ne peut pas être plus miséricordieux aujourd'hui qu'il ne l'a été hier ou plus miséricordieux demain qu'il ne l'est aujourd'hui. Toutes les prières et tout ce que nous faisons ne peut pas, pour ainsi dire, aider Dieu à être plus miséricordieux ou plus aimant ; mais c'est plutôt de notre côté que, quand nous prions, quand nous jeûnons et quand nous nous confessons, que nous aidons Dieu à nous donner plus de grâces ; et il souhaite le faire tout le temps. Donc, le temps de grâce, c'est quand on répond et que l'on commence à chercher Dieu. Tout ce temps, depuis que les apparitions ont commencé le 24 juin 1981 jusqu'à aujourd'hui, a été un temps de grâce parce que tant de gens ont répondu et beaucoup ont retrouvé le chemin vers Dieu à travers Medjugorje. Dieu a ainsi ouvert un grand temps de grâce pour Medjugorje. L'immense nombre de personnes s'étant ouvert à Dieu est en soi la plus grande des grâces. Combien de personnes ont commencé à prier grâce à Medjugorje ? Combien ont découvert la sainte messe et la confession ? Et en revenant de cette manière à Dieu, elles ont changé leurs vies et leurs relations avec chacun à travers les grâces qu'elles ont reçues ici, et donc particulièrement à l'intérieur de leurs familles. C'est aussi cela qui nous donne l'espérance dont nous avons besoin pour cette nouvelle année et pour chaque jour de ce nouveau siècle. Demandons très consciemment à Dieu qu'Il nous libère de tout ce qui nous empêche de chercher à accepter Ses grâces. C'est pour cela que nous devrions tout d'abord nous demander quel est notre but. Le but de chacun est de vivre en paix. La deuxième question, c'est de nous demander ce que nous faisons pour atteindre ce but. Si nous suivons les chemins du monde pour atteindre la paix, alors nous ne l'aurons jamais, et c'est pour cela que nous devons nous décider pour les chemins de Dieu pour arriver à la paix véritable. Aussi, les lignes suivantes de ce message nous indiquent les conditions principales pour arriver à la paix.

Aujourd'hui, d'une manière spéciale, avec le petit Jésus que je porte dans mes bras, je vous donne la possibilité de vous décider pour la paix.

Nous savons tous que Marie s'est tout d'abord présentée à nous en tant que Reine de la Paix et dans de si nombreux messages, elle nous a appelés à la paix, elle nous a demandé de nous décider pour la paix et elle nous a exhortés à prier pour la paix. C'est parce qu'elle est avec nous et c'est parce qu'elle prie pour nous, que nous pouvons si facilement nous décider pour la paix. En se nommant elle-même Reine de la Paix, elle a réellement touché l'aspiration la plus profonde de nos cœurs et du monde entier. Si Medjugorje reste si actuel, c'est justement parce qu'ici tout se rapporte à la paix, mais ici il faut dire clairement que

Par votre oui à la paix et par votre décision pour Dieu,

s'ouvre pour vous une nouvelle possibilité pour la paix.

Dire " oui " à la paix, cela signifie de dire " oui " à l'amour inconditionnel, au pardon inconditionnel, à la réconciliation inconditionnelle, et de demander le pardon inconditionnel et d'accepter le pardon inconditionnel. C'est notre " oui " à la paix. L'aspiration à la paix est une constante, et cela parce qu'elle nous a été donnée, mais nous devons toujours combattre pour notre décision pour la paix. La décision pour la paix implique à son tour une décision pour l'amour inconditionnel, pour la justice inconditionnelle et pour être bon sans condition, et c'est donc une décision pour un nouveau cœur qui ressent les gens tels qu'ils sont, et qui vient alors auprès des gens avec l'amour de Dieu et la lumière de Dieu. Une décision pour Dieu est pour nous la condition préliminaire à être simplement capables de nous décider pour la paix. Parce que ceux qui ne se décident pas pour Dieu, pour ce qu'Il dit et ce qu'Il souhaite nous enseigner courront dans le vide, qu'ils resteront sans but et sans fondation, ainsi donc la paix restera toujours inaccessible. Se décider pour Dieu, cela signifie donc connaître Ses paroles, croire en Sa parole, croire en Son amour et toujours croire qu'Il entre réellement dans nos vies, de telle manière qu'Il peut alors devenir actif dans nos vies. C'est pourquoi il est d'autre part si important pour nous de chercher ce qui, dans nos vies, nous empêche de nous décider plus pour Dieu. Nous trouvons toujours la même réponse à cela : c'est notre égoïsme, notre orgueil et notre ouverture au monde, c'est le fait qu'en étant ainsi, nous nous mettons à chercher la paix par des faux chemins et des faux moyens. Le monde et tout ce qu'il offre est séduisant. Quand il nous offre la paix, il nous offre en réalité seulement du divertissement, et le divertissement est toujours aux frais des autres, et donc il nous détruit, et puis finalement il détruit aussi les autres. Il est suffisant de penser ici seulement à un alcoolique, à un drogué ou à quelqu'un qui a encore une autre mauvaise habitude : cela se rapporte toujours à la même recherche de la paix. Et c'est donc cela qui séduit aussi. Celui qui ne se décide pas pour le chemin difficile de la paix, ne l'atteindra jamais et ne s'est donc jamais décidé pour Dieu. En priant, en jeûnant, en se confessant régulièrement, en assistant à la messe et aussi particulièrement en prenant du temps pour l'adoration, nos cœurs vont devenir fermes en Dieu et fermes dans la paix, et alors nous serons capables de résister aux tentations de ce monde. Ainsi Marie dit que…

C'est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera pour vous un temps de paix et de prospérité.

Ne nous lassons pas de réaliser ce qui dépend vraiment de nous et qui adviendra en ces temps nouveaux. Nous voulons tous la paix et nous espérons donc tous des temps meilleurs. Ce dernier siècle a connu un très grand nombre de guerres, un montant énorme d'injustices, que des millions et des millions de personnes ont subi à cause de ces guerres. Il y a eu des millions et des millions de réfugiés et un nombre incalculable de persécutions dues seulement aux consciences d'autres gens dans les systèmes totalitaires ; toutes ces plaies sont restées et elles représentent donc un réel danger pour les individus, aussi bien que pour des nations entières et pour le monde entier. La prospérité matérielle à l'Ouest a aussi amené une grande distance entre beaucoup de gens et Dieu, et celle-ci a permis par exemple des millions et des millions d'avortements qui laissent aussi leurs plaies dans la société. Et c'est seulement une décision très ferme pour Dieu qui fera de ce nouveau temps un temps de paix et de bien-être. Il ne faut tout simplement pas que nous soyons victimes des nombreuses tentations de ce monde et que nous attendions alors que quelqu'un d'autre nous apporte la vraie paix, la paix que nous attendons vraiment. Pour arriver à la vraie paix, nous devons écouter Marie, la Reine de la Paix, et donc faire aussi ce qu'elle nous demande. Nous ne devons pas nous permettre d'attendre quelque chose des autres, mais nous devons plutôt commencer à faire nous-mêmes ce que nous pouvons pour parvenir à cette paix que Marie nous a promise, si nous l'écoutons. Si nous attendons que la paix vienne des autres, alors nous serons toujours déçus, mais si nous décidons et nous agissons pour notre propre paix et pour l'amour dans nos propres cœurs, alors nous aurons toujours de plus en plus de travail à accomplir en faveur de la paix véritable, parce que toute l'humanité a besoin de la paix. A la fin de son message, Marie dit…

C'est pourquoi, mettez le petit Jésus nouveau-né à la première place dans votre vie et Il vous conduira sur le chemin du salut

Marie nous a souvent appelé à mettre Dieu à la première place dans nos vies ou de Lui permettre de prendre la première place dans nos vies. Quand elle nous dit de placer le petit Jésus à la première place dans nos vies, Marie nous dit quelque chose que nous devrions vraiment comprendre. Jésus est venu chez nous comme un enfant et c'est, plus que toute autre chose, à l'enfant que nous devrions être capables de donner la première place dans nos vies. Quand nous pensons à un enfant et à sa mère, nous savons que la mère s'occupe toujours de cet enfant, jour et nuit, et qu'elle ne laisse jamais cet enfant seul. L'enfant ne pourrait jamais survivre sans l'aide de sa mère et nos vies spirituelles sont très semblables. Nos cœurs, dans lesquels Jésus vit comme un enfant, ont toujours besoin de notre soin et de notre activité. Nous devons nourrir nos cœurs avec de la bonne nourriture, c'est-à-dire de la nourriture spirituelle que nous recevons dans la prière, dans le jeûne, en nous confessant, à la messe et à l'adoration. Nous devons purifier nos cœurs en tout temps, afin que l'enfant Jésus soit capable de vivre en nous. L'enfant Jésus ne sera pas capable de vivre et de survivre en ceux qui ne se décident pas pour le travail spirituel quotidien. C'est pourquoi nous devrions aussi penser à quelques conseils de Marie, quand elle nous a dit de travailler dans nos cœurs comme nous travaillons dans nos champs. Tous ceux qui se sont occupés d'un jardin savent que ce travail ou le travail dans les champs doit être un type radical de travail. Les racines inutiles et mauvaises, qui sont capables de suffoquer les bonnes plantes, doivent être retenues et éloignées, le sol doit être nettoyé pour que les bonnes plantes puissent croître et avoir ainsi des fleurs ou porter leurs fruits. C'est la même chose avec l'enfant Jésus dans nos cœurs. Si nous voulons qu'Il vive et grandisse en nous, alors nous devons, comme saint Paul nous le dit, " combattre jusqu'au sang contre le péché ", nous devons combattre sans nous lasser pour le bien, et c'est un travail difficile, certes, mais c'est le seul travail qui apporte de bons fruits. Aussi, ce temps nouveau, dans lequel nous pouvons avoir la paix et le bien-être, nous demande ce travail et il faut donc que nous voulions prendre très consciemment le petit Jésus dans nos cœurs et nous occuper de Lui comme une mère s'occupe de son enfant. C'est seulement si nous faisons cela que nous serons sur le chemin du salut. Le salut, au sens biblique, ne signifie pas seulement d'arriver un jour à la paix éternelle, mais il signifie aussi un bien-être ici sur la terre, si nous suivons Jésus. Si tout le monde suivait Jésus, alors nous irions tous bien spirituellement, mentalement, ainsi que matériellement. Ainsi, la signification biblique du salut inclut tous les biens spirituels, mentaux, ainsi que matériels. C'est seulement de cette manière que l'humanité peut arriver au salut. Dieu est un Dieu qui offre à chacun d'entre nous le salut, et qui désire aussi participer à ce salut pour nous. Il ne nous offre pas seulement son aide, mais Il s'offre lui-même comme aide pour nous, et quand on refuse cette aide, on s'isole de tous ceux qui sont autour de nous et du reste du monde. Ce message est vraiment un message important, parce que c'est un message plein d'une telle espérance, mais il nous dit aussi très clairement ce que nous devrions faire, que Dieu est beaucoup avec nous, qu'Il souhaite rester avec nous et qu'Il souhaite œuvrer à travers nous. Et pour que tout cela arrive, nous voulons maintenant prier…

Dieu, notre Père, nous voulons Te remercier de nous avoir envoyé l'enfant Jésus, nous voulons Le remercier, parce qu'il a décidé de rester avec nous. Avec Marie, Sa Mère et Ton humble servante, nous te demandons pour nous-mêmes, au début de ce temps nouveau, de nous envoyer l'Esprit Saint, pour qu'il nous libère de tout ce qui empêche l'enfant Jésus de rester dans nos cœurs. Purifie-nous de tout notre égocentrisme, de notre orgueil, de notre égoïsme, de notre jalousie et de notre envie. Libère-nous de notre paresse et de notre peur d'œuvrer tous les jours avec Ton Fils. Purifie nos cœurs, ô Père, pour qu'ils deviennent de bons foyers pour Ton Fils. Père, donne-nous la grâce de dire " oui " à la paix et donc de nous décider pour Toi seulement. En Ton nom, au début de ce temps nouveau, nous rejetons tout péché, tout ce qui est mal et toutes les tentations qui viennent du monde et de Satan. Protège-nous, ô Père, donne-nous la grâce d'accepter d'être protégés et, Père, avec Marie, nous te demandons aussi de protéger toutes les familles, tous les parents, chaque mère, chaque père et tous les enfants ; que durant ce temps nouveau, tous se décident pour la paix et donc pour Toi seulement, ô Père, et que Jésus nouveau-né reste en eux tous. Aide nos familles à surmonter tout ce qui est mal. Garde nos familles unies et dans la paix à travers Ton Fils Jésus, et guéris toutes les familles qui ont été divisées, toutes les familles dans lesquelles sont entrés les vers du conflit, de l'orgueil, de l'égoïsme, de l'alcoolisme ou de l'infidélité. Nous amenons devant Toi toutes les relations blessées entre hommes et femmes, entre parents et enfants ; purifie-les, guéris-les, pour que toutes nos familles deviennent vraiment des familles pour ce temps nouveau, des familles de paix, dans lesquelles on se mette au service de la vie seulement. Nous Te prions pour toutes les femmes qui ont conçu un enfant ou qui vont concevoir un enfant durant ce temps, pour tous les médecins et pour tous ceux qui à travers leur service s'occupent de la vie prénatale, que tout enfant conçu soit aussi accepté et ce que temps nouveau soit surtout connu comme un temps, où l'on peut se mettre au service de la paix véritable et de toute vie. Nous te prions, ô Père, pour tous les malades et pour les personnes âgées, qu'ils fassent aussi l'expérience de l'aide donnée par les jeunes, les bien-portants et de celle que tu veux donner à chacun d'entre nous. Rends-nous conscients du fait que la paix dépend entièrement de l'attitude de chaque individu. Nous te prions aussi pour tous ceux qui exercent des responsabilités dans l'Église et dans le monde, que leurs cœurs s'ouvrent tous à l'offre que tu nous fais de la paix véritable, que tous ceux qui exercent des responsabilités se décident aussi pour toi, ô Père, et que tous et chacun d'entre nous coopérions avec Toi seulement. Nous te prions pour tous les catholiques, pour tous les autres Chrétiens et tous les fidèles des autres religions, que Tu nous montres à tous que nous sommes en fait capables de vivre en paix les uns avec les autres, et que nous œuvrions tous pour le bien-être de tous les autres. O Père, bénis-nous tous durant cette année du Jubilé, pour que nous restions toujours actifs et pour que tous les pèlerins qui désirent se rendre cette année en Terre Sainte, à Rome, à Medjugorje ou dans d'autres sanctuaires mariaux reçoivent un nouvel élan pour leurs vie avec Toi. Donne-nous tous la grâce de vivre ce temps nouveau en Toi et avec Toi. Bénis-nous, ô Père, et fais de nous tous des témoins de Ta paix, et qu'il en soit ainsi. Que la paix soit avec vous tous. Amen.

Père Slavko Barbaric , Medjugorje, 27 décembre 1999

Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 


Wap Home | Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN]

Powered by www.medjugorje.ws